La différence entre chauffe-eau et chauffe-bain

Le chauffe-eau constitue un dispositif central de la maison. La raison est qu’il assure l’approvisionnement en eau chaude pour toute la famille. Pourtant, il n’est pas le seul apte à réussir ce rôle. Il existe également le chauffe-bain. D’ailleurs, les deux dispositifs portent à confusion d’où la nécessité d’établir une différence.

Les caractéristiques des deux équipements

Tout d’abord, il faut parler de la dissemblance qui réside au niveau de l’alimentation des deux matériels. Le chauffe-eau requiert l’utilisation de l’électricité tandis que le chauffe-bain sollicite du gaz. D’un point de vue contenance, le chauffe-eau est plus volumineux. À titre indicatif, sa cuve peut accueillir jusqu’à 300 litres d’eau. Il débite près de 15 litres par minute. Pour information, le choix de la cuve dépendra du nombre de personnes dans un logement. Le modèle électrique est donc destiné pour les grands habitats dont les équipements de plomberies sont nombreux. Il est possible d’évoquer le cas d’une maison avec plusieurs baignoires et des salles de bains. De son côté, le chauffe-bain est disponible avec un bassin qui dépasse rarement les 100 litres. La quantité est destinée à répondre en besoin en eau d’une seule ou deux personnes. Le modèle à gaz est donc adéquat pour un appartement doté d’un nombre limité d’appareils sanitaires.

Le mode de fonctionnement

Le chauffe-eau est composé d’un corps de chauffe. Ce dernier intègre une résistance qui a pour rôle d’accroître la température de l’eau. Il embarque également un régulateur de chaleur appelé le thermostat. Il s’initie automatiquement dès que le seuil minimal de température est atteint. Selon le prototype, il est envisageable de régler manuellement l’heure de marche. Vous pouvez même paramétrer la quantité d’eau à échauffer ou la température attendue. La consommation énergétique intervient uniquement lorsque l’appareil traite l’eau. À noter qu’une puissance électrique élevée est indispensable pour réussir cette tâche. Le temps que prend l’équipement pour augmenter la température dépend pareillement du modèle. En principe, vous rencontrerez trois différents dispositifs de chauffage sur le marché. Il est réalisable de citer le chauffe-eau à accumulation électrique. Elle prendra plus de temps à accomplir le travail. Les deux autres références sont le chauffe-eau mixte et instantané. Le chauffe-bain quant à lui enflammera l’eau à la demande et de manière immédiate. Pour effectuer la besogne, il est équipé d’un brûleur. Quand l’eau froide commence à parcourir le serpentin, elle sera chauffée par combustion.

L’emplacement et le raccordement

Les deux systèmes de chauffe peuvent être incorporés sur le sol ou un mur. Le propriétaire peut installer le chauffe-eau ou le chauffe-bain dans la cuisine ou encore le sous-sol. Vous avez donc plusieurs alternatives à disposition. Par contre, leur mise en place est régie par des règlementations strictes. Le chauffe-eau sera branché directement sur l’installation électrique du logement. En même temps, elle sera reliée sur le réseau domestique entier. L’équipement doit être aménagé à l’abri du gel. Sinon, un risque de déperdition de chaleur est à signaler. Il sera localisé en hauteur d’un point de puisage. Le chauffe-bain est connecté à un conduit qui permettra d’évacuer le monoxyde de carbone provenant du brûleur. L’explication est que le propriétaire risquera de suffoquer suite à l’intoxication de CO. De plus, un groupe de sécurité doit être observable sur l’équipement pour prévenir les accidents. Si vous aviez favorisé le matériel, il est conseillé de le caser près d’une fenêtre. Ainsi, la pièce est régulièrement aérée. Les canalisations provoquent souvent une perte de chaleur quand elles parcourent une longue distance. Pour pallier le problème, le chauffe-bain doit être aperçu à proximité de l’appareil à alimenter.